Voodooz tribe and the french justice (?)



Rappel du communiqué du 20 Septembre 1999:

25 janvier 1999, perquisition chez les Voodoo'z. C'est le nom que s'est donné un groupe (tribu) d'une quinzaine de jeunes vivant ensemble. Sont saisis: 4 véhicules personnels, 1000 disques, ainsi que divers matériels de sonorisation (platines, tables de mixage, amplificateurs, enceintes...), matériel de création live (sampler, séquenceur, ordinateur, enregistreur...) et certains objets personnels. Chefs d'inculpation: travail illégal, ouverture de débits de boissons sans autorisation, infraction à la législation sur les droits d'auteur, agressions sonores réitérées, infraction à la législation sur les stupéfiants pour consommation et détention (20 g de résine de cannabis pour 16 personnes interpellées).
11 personnes sont mises en garde en vue et placées sous contrôle judiciaire. L'enquête a duré plus de 6 mois et a coûté très cher (nombreuses lignes sur écoute, surveillance rapprochée...). Leur seul tort est d'avoir organisé quelques free parties (soirées techno gratuites mais illégales). Sous le couvert d'un délit mineur, il semble que ce soit un style de vie, un mouvement en plein essor, un courant cultuerl qui est jugé. Procés le 23 septembre 1999 au tribunal d'Albi.


30 octobre 1999 suite:

Après plus d'un mois d'attente, les voodoo'z recevaient le 28 Octobre les résultats des délibérations des juges. La peine tombe, coupables de tous les chefs d'inculpation exceptée l'infraction à la législation sur les droits d'auteurs et les agressions sonores réitérées qui se transforment en tapage nocturne. Les 11 inculpés écopent d'une amende de 10000 à 11000 Frs par personne dont 5000 avec sursis. Le chef d'inculpation concernant les droits d'auteur étant tombé, les Voodoo'z avaient donc le droit de récupérer le matériel saisi et entrevoir l'espoir de refaire un jour de la musique, pas des soirées illégales, de la musique, tout simplement. 29 Octobre, la nouvelle tombe, douche écossaise. Le procureur, estimant certainement le montant de l'amende insuffisant par rapport aux frais occasionnés par l'enquête, fait appel. L'affaire doit repasser devant les tribunaux.

Au vu de l'acharnement avec lequel les autorités albigeoises traitent cette affaire, nous commencons à nous demander qui ou quoi est réellement inculpé et jugé à travers les Voodoo'z.





kanyar

raves | planet | teknivals | reports | kroniks | K LiZt | K MobZ | ubik | meteks | sound conspiracy | tko-blaze | fraktal | mk-tribe | rca | tektoniks | a kick | fky | babylon joke | d point | ab ovo | xav | no limit | zed | j point | disk dur | seik | jbuk | willmeur | joce | mp3 | modules | gigabank | players | barcelona | girona | toulouse | perpignan | carcassonne | millau | montpellier | nimes | avignon | grenoble | lyon | aix | marseille | toulon | torino | ego | d point | cellular indigen | stereograms | demonstration | bill | capsul | subradar | anticore | vibrion | ideal chimik | loud speaker | beast | thrust | jungle beast | homestudio1 | advices | bpm meter | cyberstore | links | search


1999 Marc Gouttebroze
Amiga Made