Barcelona (CAT)(SP) 01/01/01 Victimas del Tecno Report





M'est venue l'envie d'ajouter mon grain de sel en lisant les comptes-rendus de la tekno circus à Barcelone :

Nous sommes arrivés samedi soir assez tôt. Le lieu vraiment magique et la déco superbe. Le son qui tape vraiment. L'ambiance plutôt peace. Le lendemain (nuit du 31) y avait à bloc de monde. En résumé une teuf impressionnante, tout le monde vous le dira je crois. On s'est cassé vers midi le 1er.

Direction les terres. Après avoir traversé Barcelone et roulé un vingtaine de minutes sur l'A7 il me semble, nous arrivons sur des petites collines, suivons un chemin de terre sur 1 ou 2 kilomètres et apercevons bientôt le début caractéristique des rangées de voitures garées de part et d'autre du chemin. Nous sommes à la Victimas Del Techno, free ou quasi organisée par plusieurs crew locaux.

Le lieux : bucolique avec de l'herbe, une vue dégagée et du soleil bordant un espèce de batiment sorte de cloître abandonné. Deux sons à l'intérieur : première salle : house, tekno, trance, deuxième salle chill-out bercée de musique expérimentale.

Les différences avec la tekno circus :

  • Lieu plus petit et moins de monde (200/300 personnes)
  • Pas de camions et excusez moi mais ca fait du bien vous savez de se retrouver à l'ancienne, sur pied d'égalité avec tout le monde, de pas être obligé de connaître machin des trucs, d'avoir 40 piercings sur la tronche et une démarche de kétaminé pour être un peu considéré par ses "amis teufeurs".
  • Un chill-out = salle avec des couv' et des matelats (ca rend tout de suite la camion moins utile -except pour les rares qui vivent dedans- et c'est quand même plus communautaire).
  • Des bonnes têtes, oui oui des pupilles dilatés, quelques démarches un peu incertaines et le cadavre syndical évidemment, mais des gens avenants qui ont l'air je sais pas comment dire, contents d'être là, de profiter du moment, on dirait que ca leur fait plaisir de te voir (si si).
  • Pas de gros chiens la bave aux lèvres ou de pitt bull en laisse courte mais de gentils petits batards (pas trop nombreux) qui te font regretter, pour une fois, d'avoir précautioneusement laissé ton basset à la maison.
  • Pas de poseurs. Des gens lookés c'est clair, voire très lookés, guirlande autours du cou, perruque, costume à la John Lennon, trashos, paysans...qui font subitement prendre conscience, comme ca d'un coup, qu'il y une différence entre s'habiller pour se la péter ou définir un ordre social dans la fête ("ah non mais c'est pas ca, c'est parce que le kaki c'est pas salissant et les grosses vestes à capuche ca tient chaud") et se saper pour la fiesta, pour rajouter du fun, de la diversité, du délire.
  • Pas peur de se coucher dans l'herbe sans avoir préalablement désinfecté la place pendant 10 minutes. Bon 300 personnes ca fait moins de déchets que 10 000 mais c'est bizarre parce qu'à la Victimas, même si j'avais oublié mon sac poubelle, ben des poubelles y en avait accrochées partout, et pis encore plus strange, aucune n'était éventré par les chiens (faut croire qui résistent vachement mieux à la famine les chiens catalans).
  • Pas peur de poser son gros sac dans un coin du dancefloor, de l'oublier puis de venir le rechercher plus tard. Remarquez sous MDMA on est quand même plus serein. Ceci dit, allez savoir pourquoi, je l'aurai pas fait à la tekno circus (parano ?).
  • Les gens du son sont sympas et plus bavard que toi (c'est eux qui te tiennent la jambe) , t'as pas l'air de les emmerder quand t'as que des francs pour payer ta bière...
  • Quand tu te gares et que tu fermes conscencieusement ta caisse à double tours en retirant les trucs de valeur, on te regarde avec un air amusé (sacré francais) et on vient t'expliquer qu'ici y a aucun risque que tu retrouves tes portes fracturées. Justement en quittant la tekno circus je discutais avec des compatriotes qui se sont fait ouvrir la porte arrière de leur fourgonnette mais heureusement on leur a rien volé parce qu'ils avaient laissé un gros chien de garde à l'intérieur (atmosphère atmosphère).
  • Le son c'était pas trop violent (sont mous du gland ces espagnols) et pas toujours la même chose, (allez un petit son house emmené par Edith Piaf enchaîné avec de la trance) et le mix globalement d'un bien meilleur niveau qu'à la techno circus.
  • Sur le dance floor les gens était tournés dans tous les sens et dansaient les uns avec les autres. D'ailleurs y avait pas de mur mais des kilos de part et d'autre de l'area. J'insiste les gens DANSAIENT ce qui finalement s'avère assez différent de vaguement osciller du genoux en regardant par terre.

Tout ca pour dire que la Victimas (fuck tekno circus et autres free/tekni), ben c'était une fête comme je croyais plus qu'il pouvait y en avoir. Remarquez je comprends qu'on se déguise en Mad Max de série B et qu'on s'la joue trashy/camion/j'connais les spis pour se sentir pousser des couilles...à moins que ca soit l'état d'esprit hardcore urbain tu vois mais euh...where's the party ?? Parce que bon les gens qui te regardent de haut, qui t'agressent, qui te jugent sur ton apparence et qui te font la gueule ca c'est tous les jours donc si c'est pour retrouver la même chose en teuf avec des prod' et des "d'la balle" en plus ben allez vous rouler comme dirai mon pote Jules. Le premier soir à la tekno circus c'était kéta au village, sans exagérer c'était la drogue la plus visible (because of cooking certes certes) et le cercle des consommateurs est en train de s'élargir considérablement (phénomène de mode, moi le premier). Et vous savez ce qu'on m'a le plus demandé ? des taz ? non ca c'est pour nazes, du LSD ? non ca c'est pour les pédés, du hash ? non c'est pour les taches, noooon si tu veux faire authentique, deep dans le mouv' c'est de la rabla qu'il te faut. Le premier soir hein (on peut toujours rétorquer que c'est difficile à trouver remarquez). Paraît qu'y avait de la bonne blanche... Euh c'est la prochaine mode la dreu ou c'est pour se faire son chill-out tout seul ? Ben ca va être encore plus sympa dans 2/3 ans. Mais ce sera sans moi.

Courage les gars parce qu'il va falloir ramer sec !!

Run's



kanyar

raves | planet | teknivals | reports | kroniks | K LiZt | K MobZ | ubik | meteks | sound conspiracy | tko-blaze | fraktal | mk-tribe | rca | tektoniks | a kick | fky | babylon joke | d point | ab ovo | xav | no limit | zed | j point | disk dur | seik | jbuk | willmeur | joce | mp3 | modules | gigabank | players | barcelona | girona | toulouse | perpignan | carcassonne | millau | montpellier | nimes | avignon | grenoble | lyon | aix | marseille | toulon | torino | ego | d point | cellular indigen | stereograms | demonstration | bill | capsul | subradar | anticore | vibrion | ideal chimik | loud speaker | beast | thrust | jungle beast | homestudio1 | advices | bpm meter | cyberstore | links | search


2000 Marc Gouttebroze
Amiga Made