Jouques (13)(F) 07/10/00 Turbulences Flyoskes War Report


turbu-flk
Bâton du Diable



Rah lalalalalalala que dire que dire, que ca me fait plaisir d'avoir repassé une vraiment très bonne soirée ...

Tout commence vers les 23h, on était parti pour la teuf Kamikazes à Eguilles vers Aix, arrivés, on apprend que la teuf est annulée ... vu qu'à l'origine on devait aller à la turbulence on part direction Ollières en attrapant au vol tous les potes de Valence.. On a tourné, viré mais on y est arrivé après avoir croisé un cam's de flic avec les vitres pétées, mouarrfahahahahahah !!!!

La chemin est assez long, il ya beaucoup beaucoup de monde !!!!! On croise les keums de la donation, trop cool, qui nous précisent "n'oubliez pas de mettre les cannettes et autres poubelles dans les sacs fait pour ! :o)" si c'est pas fort :o)))

On décide de monter le plus haut possible car tout le monde sait très bien ce qui arrive aux voitures d'en bas et en plus on se sent pas trop l'expé entre la voiture et le son!!!... on se pose donc tous ensemble dans le chemin, le plus près possible du son et c'est encore bien loin... (fuck le mec ki s'est garé dans les vignes ... fo vraiment etre con)

Vite on accourt au son, Live de Maniak, ca pète, c'est cool ... ensuite arrive notre Mem pa mal ! Ca pète encore plus, les gens sont vraiment happy et cool, on a trop déliré avec plein de gens ... c'est vraiment la teuf ... j'ai l'impression ke beaucoup avaient mis un bémol sur les guedro ( sauf moi mouarfahahahahahaahhah ) ce qui fait que tout le monde tchachait, la pataaaaate dans le son, tout le monde a le sourire.

Le live qui arrive après, je ne le connais pas, mais c'est toujours aussi bien... faut dire ce qui est, un live ca fout la pataaaaaaate !!!!!
Alors imaginez des lives non stop au milieu d'un son bien cool, c'est trop trankil !!!!!!!!!!

Bon, par contre, les points à déplorer sont que, évidemment, le teuffeur n'a pas changé : C'EST UN PORC ET IL LE RESTE ... c'est kan même bien emmerdant de voir une si jolie colline pourravée par des canettes et des sacs ... trop caca , c'est pas bien !!!!!!!!!!
Et aussi, évidemment, les caisses du bas dépouillées, cassées, pillées ... en repartant on voyait les bords du chemin peuplés de permis de conduire et autre paperasses se trouvant à l'intérieur des sacs qui ont été vidés ... FUCK RACAILLES yen a marre allez vous faire mettre .

J'ai eu le plaisir de croiser TOURNESOL et "ELODIE DU DETROIT" (le Professionnel :o) mdr )... OKO SYSTEM koi, toujours en pleine forme, ils nous ont gentillement filé les derniers cd créés, que je vais d'ailleurs m'empresser d'écouter :o) Merci encore, en plus ils nous ont servi même sans lecteur :o)

Voilà, en gros, Très bonne teuf pour moi, pani pwoblem trop fort ... Félicitations aux organisateurs .. dla balle :o)))

PS: RESPECT AU KEUM QUI LE MATIN A JETTé UN KEUM KI AVAIT BALANCé SA CANNETTE !!!!!!

Mel


turbu-flk
Déco La Nuit


turbu-flk
Trop bon people dans cette teuf


turbu-flk
Promis 36H de Live


turbu-flk
Putain y neige !!!


turbu-flk
ALLEZ


turbu-flk
Tavernier à Boire


turbu-flk
Le petit son de nuit



Bien reposé, on arrive à 5h du mat' prêt pour 13H DE LIVE puisqu'on a loupé à priori les 23 premières heures. Embouteillage sur le chemin car beaucoup de monde au moins 2000 personnes dans la nuit. Un petit son pète hardcore énervé à droite et un bon gros son live en bas dans un petit vallon, trop bien installé avec le mur de son au milieu, l'enceinte-spirale des Turbu-FlyOSké, et des décos et lights à droite et à gauche qui s'entrecroisent, le DJ sur un plateau relevé d'1m au milieu du Dance Floor. PURE INSTALL. Petit son 3 ou 4 KW dans la nuit, mais le groupe électrogène arrive au matin, mais putain de merde plus de Bar au Son.

Rien à dire pour les Live que j'ai entendu jusqu'à 18h le soir ca c'est du son!!! avec des variantes Jungle, Hardcore, Drum&Bass!!! (Pas assez de son ACID, mais bon chacun ses goûts, moi c l'ACID)

J'ai adoré revoir tous les super-Teufés ke g pu rencontré tout l'été, et c t grave réciproque. Spécial THANKS pour InfraBaze avec le Live de 16h30 à 18h ki a fé dijonkté toulmonde !!!

Yo03


turbu-flk
Un dépravé de nuit ! REVEILLE-TOI !!!


turbu-flk
Son du matin HardTek


turbu-flk
Live HardTek


turbu-flk
Soleil Levant


turbu-flk
Par en-dessous Chéper sur les enceintes


turbu-flk
Skeud & K7 Live à profusion


turbu-flk
Le GROS Compresseur JAUNE est arrivé


turbu-flk
Plein de feux cool


turbu-flk
Lever du soleil



Ca c'est du bon son m'dame.

Samedi matin, les infolines tombent sur Kanyar, good. Paraît que ca pète depuis le vendredi soir...

22h00 comme prévu, on connait le chemin, Joucques un super petit villlage à côté d'Aix. On est parti pour une 'tite heure de route. 'tit embouteillage pour accéder au site mais ca valait le coup. Après une tite donation aux sons on se gare et ca y est : On est calé dans un petit coin de nature propre avec des restanques qui sentent bon le thym et la garrigue.

Pas beaucoup de monde avant minuit, mais le son est au top. Ca se remplit, pas de keufs à l'horizon, les gens sont smile, très peu de racailles, ca s'annonce biengue!!!

Les Flyoské sont aux commandes, au pied de la restanque et une foule se masse au mur, good lights, bons sons, good people, le cocktail est au top.

Après les flyoské, nouveau son, c'est celui de 4/5h, très important!!! Mais on fait redescendre la pression, le son est trankillou, on a du mal à y rentrer, ca rale un peu autour de l'estrade. Imperturbable, le son avance et comme par magie, tout le monde y entre en une fraction de seconde, un de ces instants magique où tout le monde communique sur le son (j'irais en teuf rien ke pour ces instants là). Jusqu'au petit matin, on est bercé par un vibe d'anthologie, un pur son qu'on oublit pas, un opus pein pensé et bien donné par ???? (je n'ai jamais su ki c'était). le reste de la nuit s'est donné oreille et âme au son. Autour des feux les gens se la régalent, les cracheurs de feu m'ont fait halluciné : LE BONHEUR.

Merci aux tribes du sud pour nous avoir offert cette teuf (the best of the year)

Sylvette


turbu-flk
Pas une bouteille par-terre


turbu-flk
Tiens t'as enlevé tes piercings


turbu-flk
Le Live continue


turbu-flk
Grave de monde près du son


turbu-flk
La déco


turbu-flk
Toujours aussi bon le son


turbu-flk
Très très très bon ce son


turbu-flk
Le son distordu et vibrant à mort


turbu-flk
Salut kiwisch



Ca fait 2/3 semaines qu'on attend cette soirée qui s'annonce pour le mieux.

Avec mon acolyte Carlos (qui a encore découvert kelkechose ce w end .), on prend de nouveau la direction St Maximin - Rians (zones très utilisées en ce moment, pas moins de 3 frees en l'espace de 4 semaines). On débarque à 2h du mat. Surprise, c'est le même endroit qu'a utilisé les NONEM 1 mois avant. On prend le chemin en terre, h de queue pour se rapprocher du son, on se gare à 400 m (pas sur la route car on tient à notre petite 106 ! ! ! ! !) on s'en tire pas mal en fait. Il y a déjà gras de monde pour une heure pareil, les teufeurs sont venus de loin (Istres-Montpel-Lyon etc.) On découvre un bon mur de son (12 kg) avec une Pte déco et un peu de light. On commence à se peler, le froid commence à arriver dans le sud mais le temps reste encore très jouissif pour des outdors. Toutes les parkas sont de retour, elles ne fermentent plus les greniers. Proche de Marseille, on a le droit a la racaille qui est toujours aussi discrète pour faire son business putain, arrêtez de gueuler, vous faites chier tout le monde . Pt conseil ; c'est toujours mieux d'aller voir du coté des camionnettes, soyez certain que les vrais cheepers sont plus cools et plus surs .. Si on agit dans ce sens, peut être qu'un jour la racaille se comportera autrement. Je pense qu'il y avait env. 2000 personnes (difficile de juger, suis peut être trop optimiste) : peuple oblige, il y avait quelques stands sandwichs, merguez, Space Cake au pt matin et une pte dizaine de vendeurs de balloons. La majorité de ces vendeurs de Proto balancent à terre leurs douilles, cest regrettable pour 2 raisons : ils pourrissent le lieu que d'autres vont nettoyer pendant des heures et se font plein de tunes trop facilement au détriment des organisateurs qui se cassent le cul et prennent tjs des risques. Chacun son business mais quand même. Vers les 4/5 h, je découvre un 2ème son, et oui yen avait un autre, sur le haut de la colline. Il s'agissait des TBF, son Grenoblois qui avait posé 2/3 kg. Trop Hardcore au début mais y suis retourné plus tard vers les 10h. Et là, bon délire avec du pur son hardtek.

Peu de people et c'est dommage, la même zik sur les 12 k du bas ca aurait tout cassé c'est clair. Pt message amical aux 2 pers d'Istres , désolé pour la boucle d'oreille, j'ai pourtant bien cherché (mailez moi si vous lisez ce mail). Pour ce qui est du son du bas (100 % Live, faut-il le rappeler ?) je noterais les bons lives de MEMPAMAL et de FKY. Surtout celui de FKY au petit matin le meilleur sans discussion. Celui de Mempamal ressemblait beaucoup (plein de pts morceaux) à celui de son CD Alternative . Déception de celui qui est passé vers les 10h-12h, je n'aime pas quand c'est trop rapide mais la c'était trop, vraiment trop mou, il aurait été mieux de le mettre + tard . Dans l'ensemble, bonne ambiance, de New rencontres et tout le monde avait le sourire. T'étais où Leyticiahhh ? Pas de casse de voitures à ma connaissance, et cette fois pas d'amendes. Bref des teufs comme cà, on en redemande dans le sud-est. A quand des bons sounds systems Parisiens ? Que tout le monde mette du sien pour faire avancer le mouvement, Carpe Diem.

Freedtek


turbu-flk
On savoure le live


turbu-flk
A BLOC


turbu-flk
idem


turbu-flk
Le joueur du bâton du Diable


turbu-flk
La forêt enchantée


turbu-flk
Prendre des forces


turbu-flk
Pour poursuivre le live


turbu-flk
Fais péter


turbu-flk
La chouette, visible dans toutes les teufs du Var


turbu-flk
Jonglerie



UN BON PLAN DE TEUF !

Ce devait être, d'après le programme annoncé, une soirée terrible, et on y croyait. En effet, 36 heures de live, 18 lives annoncés, une association de 3 sons, et non des moindres (Turbulence + Flyoské + War), tout semblait aller en faveur de cette soirée. De plus, quelques noms connus achevaient de convaincre de l'intérêt artistique et musical de cette teuf. Sur place, entre Jouques et St Paul-lez-Durance, un lieu de nature superbe, petite clairière entourée de pins, proche de champs labourés et de vignes, on pouvait pleinement apprécier le choix du lieu par les organisateurs et d'ors et déjà les en féliciter. Pas de flics, ou si peu et si discrets. Du froid, certes, assez piquant, mais pas mordant ni paralysant.

ET POURTANT...

Qu'est-ce qui a fait que cette soirée nous ait semblé si glauque (car je suis loin d'être le seul à penser cela, sinon, évidemment, je m'inquièterais un peu) ? Je pense que nous sommes en présence de deux grands fautifs en interaction : la qualité de la programmation musicale et artistique et la forte présence du monde de la drogue en son sein. Cette critique est une position qui est difficile à tenir pour moi dans ce cas étant donné que, pour diverses raisons, nous n'avions pas nous-mêmes amené notre live, prévu pour le dimanche, mais je pense qu'il est nécessaire de l'exposer car si nous ne réagissons pas maintenant et très vite, le mouvement va forcément finir par s'embourber définitivement.

LA MUSIQUE

Ce qui nous a particulièrement impressionné, c'est la passivité des danseurs face à une musique très moyenne, et leur capacité à gober tout ce qu'on leur passait sans broncher. En effet, si j'ai déjà pu fortement apprécier le live des Maniaks il n'y a pas si longtemps, leur prestation à cette teuf m'a paru effroyablement plate, se cantonnant à des boucles sans surprise répétées infiniment, ennuyeuses à l'extrême. Seraient-ce les innombrables problèmes de son qui ont émaillé la nuit qui leur ont sabré leur prestation (car un malheur n'arrive jamais seul) ? En tout cas, même topo pour le live suivant (Mem Pamal, m'a-t-on dit), qui malgré quelques rares moments enjoués, a entretenu l'atmosphère lourdasse de la nuitée. Lui aussi a de plus été perturbé par des baisses de volume fréquentes. Mais quelle déception que de voir des danseurs/moutons s'extasier mécaniquement et pousser des cris à chaque entrée de beat, si plate soit-elle, en sautillant comme des machines. L'arrivée de FKY, au petit matin, suivi de celle de John et Ber des Metek ont quand même remonté le niveau artistique de la fête. On connaît leur savoir-faire et, même s'ils ne donnent pas dans l'expérimental, leurs boucles sont bien rodées, joyeuses et entraînantes. De plus, ils n'ont pas subi comme leur malheureux prédécesseurs les caprices du sound-system. Toutefois j'eusse préféré une programmation plus risquée et plus pointue de la part des organisateurs.
C'était bien cela qui manquait à la soirée : du risque ! Comment peut-on faire exploser une ambiance si aucun risque n'est pris, et si c'est un ron-ron (boum- boum) supra rodé qui anime le tout ? Ces considération ne sont pas personnelles, je m'en garderais, mais bel et bien partagées par de nombreux participants à la teuf qui recherchaient toujours la petite touche expérimentale ou le petit truc qui chatouille.

L'AMBIENCE

Cette musique qui ne voulait pas décoller entraînait l'attention sur l'ambience alentour, et mettait malheureusement en avant le caractère glauque de ce qu'on pouvait y voir. Une armée de dealers à la criée encerclait le dance-floor, chose qui ne gène pas toujours quand la soirée est animée et joyeuse, on peut toujours faire abstraction, mais qui saute à l'oeil quand elle ne l'est pas.
Quand la pâtée musicale n'est pas top, le pékin drogué se repose sur l'effet de son produit sans vouloir communiquer, sans joie, sans enthousiasme, et le côté glauque s'amplifie malheureusement. Autre symptôme alarmant : dès qu'un cracheur de feu ou qu'un jongleur débutait une prestation, un maximum de people l'entourait très rapidement et il devenait le fruit d'une attraction sans égal dans la soirée. Soyons sérieux, nous avons tous vu ces spectacles, certes jolis et en phase avec la musique que nous apprécions, et nous remercions évidemment ces performers, mais une telle ruée vers eux cache à peine la recherche désespérée d'une animation par les gens, d'un petit quelque chose... On peut malheureusement joindre à cet exemple un mouvement de foule qui a eu lieu dans la soirée pour aller voir une bagarre qui s'amorcait ("Wah ! Ca va cogner ! C'est auch !" etc.). C'est ca, le mouvement free ? N'est-ce pas pitoyable ? Ce qui l'est plus encore, et c'est là une forte déception pour moi qui croyait encore, naf que je suis, que la flamme était encore brulante, c'est qu'au moins la moitié des gens se foutaient éperdument de ce qui se jouait et se trémoussaient comme des machines apparemment sans aucune pensée critique pour la soupe qu'on leur servait. Pour parfaire le tout, ils dansaient sur un lit d'ordures, car pas une poubelle n'était visible à l'horizon. Je salue donc tous les gars que j'ai vu distribuer des sacs, et je continue à encourager tous ceux qui engueulent ceux qui jettent devant leur nez, ne serait-ce qu'une capsule de cannette, car ils sont de plus en plus nombreux, et c'est bon quand même de se sentir solidaire sur un point positif.

UN PETIT SON PLUS LOIN

Je suis allé faire quelques tours un peu plus loin, écouter le petit son qui s'était installé plus haut sur la colline. Pas d'installations artistiques (contrairement, soulignons-le tout de même, aux installations flk/trb/war), une lumière dans le style néon, fixe, et une tente blanche des plus communes : ce n'est pas sur les visus qu'ils comptaient... Mais sur quoi alors, car leurs mixs accumulaient disques connus sur disques sur-connus sur disques archi- connus ? N'est-il pas temps de tuer ses modèles, de se débarrasser de papa et d'oncle old free party, et de commencer à penser par soi-même, de quitter les sentiers battus pour les chantiers battants ?

QU'EN RETIRER ?

De nombreuses lecons. Tout penchait en faveur des sons qui organisaient la soirée. N'avions-nous pas dit lors du meeting intersoundz de janvier dernier "plus de lives, plus de lives, plus de lives !". Et bien cette soirée nous prouve une fois de plus qu'une bonne teuf est un ensemble de choses et qu'elle ne repose pas sur un seul facteur. Que le son plante est une chose, qu'un ou deux lives soit pourris en est une autre, mais que ces détails mettent en péril toute l'ambiance d'une soirée montre clairement que la fête n'était pas assez alimentée et plutôt proche de l'asphyxie. Il va falloir véritablement penser à faire vivre la fête, à accentuer les visuels, les spectacles, les performances. Il est vrai que les sons ont joué de malchance, car avec les noms annoncés, le spectacle promettait d'être fort réjouissant. Comme quoi, la preuve est faite que les noms, dans le domaine de la free, n'ont pas lieu d'être, et qu'à partir du moment ou l'on se crée des stââârs, c'est la porte ouverte à tous les abus. Qu'est-ce qui est en cause, principalement ? La facilité ! La teuf, comme le revendique Kanyar, c'est le droit à l'amateurisme. Malheureusement, nous observons avec cette teuf des habitudes qui font penser fortement au monde du professionnalisme : le programme du samedi soir était en effet entièrement basé sur des noms. Des noms qui ont, certes, fait leurs preuves par le passé, mais c'est encore là un penchant de plus vers la facilité, le contraire même de l'amateurisme qui, de part ses difficultés au quotidien, se doit d'être toujours sur le fil et de se surpasser en prenant des risques pour sortir du lot. Je n'ai franchement rien contre les sound-systems organisateurs de la teuf, et je ne doute pas de leur intention d'avoir voulu bien faire, c'est l'état général d'une grande partie d'un mouvement que je pointe par la critique de cette teuf.

JOCKER ?

Certes, nous ne sommes partis qu'à 11h00 du matin, le dimanche, sur cette impression de teu-teuf du samedi soir, triste substitut à la boîte de nuit, et peut-être que le programme du dimanche a été plus réjouissant, peut-être... Mais si le choix est fait de garder le samedi soir pour la teuf, en concurrence directe avec les bars/clubs/boîtes, autant faut-il proposer mieux qu'elles, plus, bien plus que la simple gratuité de l'événement.

Tournesol


turbu-flk
On se rapproche du son


turbu-flk
Déco


turbu-flk
Aude arrive près du son


turbu-flk
Le live se déchaîne et certains admirent


turbu-flk
Ca fait d'la place les chaînes


turbu-flk
Des smiles partout


turbu-flk
Aude sur la 1 enceinte


turbu-flk
Chaînes et Déco


turbu-flk
Les foto du dernier Tekni de Narbonne


turbu-flk
GROPLAN DECO


turbu-flk
Envoie tout InfraBaze



C'est parti pour une teuf Turbu-Flyoske-War , surtout qu'on connait le lieu: derniere teuf des Nonem. On arrive sur le lieu et la bouchon et 4 fourgonnettes de gendarmerie + quelques voitures de keuf qui bloquent l'acces. Voyant qu'ils lachent pas l'affaire, on bouge un peu, on tombe sur les pisteurs qui nous disent de rameuter tout le monde et qu'il y a un 2eme chemin qui rejoint. Ok, c'est parti mais au moment de rentrer dans le chemin a nouveau un bloquage. Ca bouge pas...
Alors on decide d'aller a Eguilles au Kamikazes...

Arrives la bas y a un gars qui nous dit qu'y a personne et que juste avant y avait les flics.
Juste le temps de phoner a une copine qui etait a la teuf et qui nous dit que c'est bon: les kondes sont partis.

Alors la c'est bel et bien parti on revient et la plus un konde ? mais les racailles ont fait apparition en nombre (on vient meme a la teuf en scooter)...

On se gare au debut du chemin, expedition dans les vignes, ca monte un peu et c'est bon, arrivee au mur apres un quart d'heure de marche...

D'entree, les lives tuent...c'est clair ca pete hard-tek, un peu tribe et ca repart ...
Site nikel, deco impek, beaucoup de son (~15 Kw), des lights, bonne ambiance, dans la nuit y avait bien ~2000 personnes.

Seule ombre TROP DE RACAILLES : des bastons, des caisses cassees...

cjcac


turbu-flk
Aude au sommet du son


turbu-flk
GOOD PEOPLE so very GOOD TEUF


turbu-flk
C du feu ce LIVE, MERCI


the last photos by Yo03.


turbu-flk
une attraction réchauffante




turbu-flk
une attraction fulgurante




turbu-flk
si fulgurante !




turbu-flk
Fky, le réveil-matin




turbu-flk
un superbe endroit...




turbu-flk
...bien nettoy´ au matin...




turbu-flk
...vraiment très chouette, même de loin...




turbu-flk
...mais encore sale, à y voir de plus près !




turbu-flk
le petit son, plus loin, on appréciera la déco...


the last photos by Tournesol.



kanyar

raves | planet | teknivals | reports | kroniks | K LiZt | K MobZ | ubik | meteks | sound conspiracy | tko-blaze | fraktal | mk-tribe | rca | tektoniks | a kick | fky | babylon joke | d point | ab ovo | xav | no limit | zed | j point | disk dur | seik | jbuk | willmeur | joce | mp3 | modules | gigabank | players | barcelona | girona | toulouse | perpignan | carcassonne | millau | montpellier | nimes | avignon | grenoble | lyon | aix | marseille | toulon | torino | ego | d point | cellular indigen | stereograms | demonstration | bill | capsul | subradar | anticore | vibrion | ideal chimik | loud speaker | beast | thrust | jungle beast | homestudio1 | advices | bpm meter | cyberstore | links | search


2000 Marc Gouttebroze
Amiga Made